Mercuriale fait grimper la température avec son 1er EP

mercuriale epHabituellement, sur Buggin, nous traitons de rock, de musiques électroniques et de chanson française dernier cri. En revanche, il est plus rare que l’on aille dénicher des trésors venants d’autres horizons. Par exemple, la scène Lyonnaise regorge de talents cachés, et ce en tout genre, tout style. Notre dévolu s’est jeté sur le premier EP du groupe Mercuriale il y a un mois, soutenu par le Grolektif.

Il suffit de fermer les yeux afin de se faire prendre d’assaut par la gaieté de cette formation. Nous connaissons la magie de Sylvain Mirouf, mais nous connaissions moins celle de Jessica Martin Maresco. Chanteuse élégante, elle s’associe avec Clément Edouard pour offrir un voyage hors du temps. Artistes polyvalents, on peut les retrouver parmi plusieurs formations de style jazz et autres musiques contemporaines. Les idées fusent et la soif de partager de nouvelles inspirations n’est pas en reste.

Un disque est toujours le fruit d’une histoire. Sur ce brillant EP – il faut le signaler -, une voix envoutante et puissante rencontre une fine instrumentalisation. De là naissent des ambiances pop teintés d’électro et de poésie obscure. Ce côté mystérieux, tantôt agréablement oppressant, se fait ressentir dans “Mercurius & Sulphur” et “Aelia Laelia Crispis” pendant que “Beginnings” dégage un certain minimalisme. “Who Is Living In The Stars” quant à lui contraste avec les envolées des morceaux précédemment cités. Une rythmique plus accrocheuse surgit et libère une énergie débordante. Mais Mercuriale n’est pas qu’un duo, c’est aussi une étroite collaboration avec Léo Dumont aux percussions et Saint Sadrill qui pose sa voix sur le progressif “Everything Is Filled With Soul”. Mercuriale à toute vitesse, Mercuriale vapeur.

– Ecouter et découvrir Mercuriale –

Par Thibaut Bazylak

Pas de commentaires